vendredi 19 octobre 2012

La rando c'est mieux quand il fait beau...

De retour à Kagoshima et aprés une bonne nuit à l'hotel, je pars en train pour Ibusuki et Kaimondake. Le train est un ancien modele historique, l'interieur est vraiment chouette et tout le long du trajet qui dure quand même 1 heure, les hotesses nous proposent des mets et spécialités. C'était vachement convivial surtout quand elles ont joué à nous faire deviner des réponses, bon evidemment j'ai rien compris. Arrivé à Ibusuki, devant la gare il y a un mini onsen spécial pour les pieds, j'en ai profité pour y tremper les miens puis je suis allé à celui pour les grands modeles, là on est enterré dans le sable. Désolé pas de photo de lorsque j'étais enseveli, par contre c'était impressionnant comment l'eau à proximité de la plage fumée, vous verrez ça sur la video c'est plus parlant qu'une photo. Ensuite direction le resto, le "mille fois merci" est bien tenu par des japonais qui parlaient français d'ailleurs ils m'ont demandé conseil pour savoir expliquer leur plat, l'oeuf que je pensais être poché, été en fait cuit dans le sable à la plage d'Ibusuki, c'est une spécialité de la ville. Ce que j'ai mangé été excellent, c'était un hachis de viande de porc avec oignon et épices, super simple mais qu'est ce que c'était bon.












 La plaque fait trés Hawaii Police d'Etat, une série qui passé y a une dizaine d'années à la TV
 Je prends le bus pour Kaimondake

 Première approche à pied, un camping se trouve pas loin de là, le seu soucis c'est qu'un typhon passe à proximité du Japon et qu'il ramène pas mal de nuage, donc l'ascension pour demain semble compromise, car je comptais prendre des photos de là-haut



Réveil à 5h du mat pour demain, pour départ à 6h max. Ou pas..., il pleut bordel. Donc c'est retour à la case départ, et décide de prendre le ferry pour Sakurajima en esperant que le temps se calme et que quelques éclaircies viennent.





 Un bon repas trés copieux pour me réchauffer.
 Le paysage est magnifique, c'est une ancienne coulée de lave







  Le ciel commence à s'éclaicir et me laisse entrevoir quelques fois le volcan











 Les différents coulées de laves avec les explications du fonctionnement de ce volcan






 Et par chance, alors que je desesperais du sale temps, une petite explosion de cendre s'offra à moi. je n'ose même pas imaginer quand c'est une vrai eruption, c'était déja trés impressionant.








 Retour en bus à proximité de l'aéroport, pour le rentrer sur Osaka, une dernière photo du volcan, je passerais la nuit au camping public au bord d'une plage jonchée de pierre ponce. Je passe une partie de la soirée à regarder l'équipe local de baseball à s'entrainer et à me battre avec des moustiques, saloperie va...


2 commentaires: